· 

Ancrage et Instant présent

Hello, avez-vous déjà vu un arbre pousser dans le ciel ?

Et bien moi pour ma part je n’en ai jamais vu.
Saufs dans les films de science-fiction et encore ils étaient quand même sur un morceau de terre, certes flottant mais dans la terre. (Avatar)

Nous sommes avant tous des êtres incarnés et au sens étymologique du terme cela veut dire :
in : dans et carné : la viande/ la chair. Bon pas très sexy je vous l’accorde, cependant notre véhicule sur cette planète est bien notre corps, et comme tout bon conducteur, mieux vaut rester dans sa voiture si on ne veut pas avoir d’accident en la conduisant !

Donc l’ancrage est essentiel, c’est notre équilibre, et la partie de notre corps qui est le plus en lien avec la terre c’est nos pieds. Là je sais je ne vous apprends rien, cependant ont-ils souvent votre attention ?…

“Pour trouver l’équilibre, voici ce que tu dois devenir. Garde les pieds sur terre fermement comme si tu avais 4 jambes au lieu de 2. Comme ça tu peux rester dans ce monde. Mais au lieu de le regarder avec ta tête, regarde-le avec ton cœur. Comme ça tu connaîtras Dieu”. Elizabeth Gilbert, Eat, Pray, Love

Être ancré, c’est être dans l’instant présent.

L’instant présent est bien une notion de temps et il est vrai. Et pour moi l’ancrage  est forcément en lien avec notre notion du temps, que l’on peut percevoir sur plusieurs niveaux.
Le temps horizontal et le temps vertical la rencontre entre les deux étant l’instant présent, la rencontre avec soi, l’équilibre.
Cependant il n’est pas forcement aisé de sortir du mental et de lâcher nos pensées pour trouver un équilibre…

Tout n’est qu’équilibre
Thich Nhat Hanh

Chronos et Kairos - Illustrations Nadia Poullain©
Chronos et Kairos - Illustrations Nadia Poullain©

Le temps au travers de l’histoire a été vu de plusieurs manières, Les Grecs l’ont conceptualisés avec Chronos, Kairos et Aïon. 
Le temps Chronos, horizontal, linéaire, continu, le plus connu, que j’associerais à la notion de faire, d’action, qui peut nous maintenir dans certaines obligations, stress, devoir accomplir une tâche en temps et en heure et qui pourrait s’exprimer par : ” je fais, je m’exprime, je donne, j’aime.”
Le temps Kaïros, vertical, opportun,  qui lui est une vision avec la notion d’opportunité, qu’il faut saisir, on le voit ou on le voit pas, mais il est là, c’est l’instant T, une notion de bons moments. Il pourrait s’exprimer par : “je suis, je m’intériorise, je reçois, je me sens aimé.”
La rencontre des deux est l’expérimentation de Aïon, l’éternité que C.G. Jung* associait au Soi.
*essai intitulé Aïon. Études sur la phénoménologie du Soi

Je pourrais imaginer, et cela n’engage que moi, que le point de rencontre entre Chronos et Kairos créé Aïon.

Cependant pour rencontrer Aïon, son Soi, cela demande un minimum d’ancrages tout en vivant l’instant présent.

Revenons à l’ancrage, si je suis trop dans ma tête, dans mes pensées, dans une course aux résultats, conditionné(e) par des croyances ou des obligations extérieures à moi, je ne suis plus dans l’instant présent, à l’écoute de ce qui se passe en moi et de mes besoins vitaux.
Il me sera très difficile d’être en contact avec ce qui se passe réellement dans mon corps, au niveau de mes émotions, d’être en lien avec mon âme.
J’aurais certainement tendance à fuir la réalité, soit en songe, dans l’imaginaire, au travers des médias extérieurs tels que les réseaux sociaux, la télé ou soit dans une agitation effrénée, ou une lutte pour la course aux résultats, pour avoir une place, être reconnu, être aimé…

Notre contact avec notre verticalité, passe par l’ancrage, en contact avec tout son corps, ses émotions dans l’instant, ne pas les fuir même si c’est douloureux.
La guérison passe avant tout par l’accueil de ce que nous sommes, sans jugement et c’est uniquement de cette manière que je peux être l’alchimiste de ma vie, à l’écoute de mes besoins, en embrassant avec amour et sans peur toutes mes blessures.
Libéré(e) je peux goûter les cadeaux de l’instant présent, les opportunités qui me sont offertes d’être plus en harmonie avec et pour moi-même.

Bien sûr c’est le travail, l’œuvre devrais-je dire (je n’aime pas trop l’expression « travail ») de toute une vie. Alors œuvrons à notre ancrage avec ces petits exercices que je vous propose.
Et accueillons-nous pleinement dans notre incarnation !

Voici les exercices que je vous propose

Auto-Massage du soir :
Même si vous n’êtes pas des pros du massage, s’accorder un moment avec son corps, se masser avec une huile végétale, de la musique douce, vous  procurera beaucoup de bienfaits pour votre ancrage. Reprendre contact avec les zones tendues par trop de pensées, libérer son corps du stress de la journée. Se masser simplement, les pieds, le soir aura un effet très favorable pour votre sommeil et votre énergie.

Conscience au réveil :
A pratiquer idéalement le matin pour réveiller le corps, consiste à vous mettre debout et à vous tenir droit. Dans un premier temps, les bras sont placés le long du corps et les pieds bien posés au sol et parallèles aux hanches. Vous allez simplement balancer vos bras d’avant en arrière, juste comme si vous aviez besoin de vous défouler après un engourdissement. Gardez bien l’équilibre pendant que vous remuez vos bras. Dès que vous sentez que les muscles de vos épaules sont bien éveillés et détendus, vous pouvez arrêter. Le haut du corps est tonifié, le bas du corps est bien ancré.

Centre de gravité, tout au long de la journée :
A pratiquer n’importe où, les pieds alignés dans le prolongement des épaules, les genoux légèrement fléchis. Imaginez et visualisez que vous avec un fil de plomb qui est attaché à quelques centimètres sous votre nombril au centre de votre corps et qui touche à peine le sol. Le but sera de faire en sorte de relâcher tout le poids de votre corps sur la plante de vos pieds et d’imaginer que vous essayez de positionner votre plomb bien centré entre vos deux pieds.

En principe vous devez ressentir votre bassin basculer légèrement vers l’avant.

Une fois que vous avez trouvé un certain équilibre et que vous sentez bien tout le poids de votre corps sur vos pieds, faites le même exercice mais cette fois-ci en mettant tout le poids de votre corps sur un seul pied et placez le plomb au centre de votre pied, prenez quelques respirations conscientes. Quand vous avez trouver votre stabilité  faites le même exercice sur l’autre pied.
Une dernière fois revenez au centre, respirez profondément et sentez bien votre corps s’équilibrer, vos épaules se détendre et tout votre poids sur la plante de vos pieds.

Méditation :
Vous allez trouver plein de méditation d’ancrage sur Youtube, je vous propose la mienne à l’adresse suivante.

https://www.youtube.com/watch?v=WN37wAo_yZk&t=6s
N’hésitez pas à faire vos commentaires, ils sont précieux pour tous.

 

Vous voulez savoir comment fonctionne votre notion du temps et qu'est-ce qui vous empêche d'être dans le moment présent, je peux vous y aider avec l'étude de votre empreinte de naissance.

Écrire commentaire

Commentaires: 0