· 

Le pouvoir des mots

Pensez-vous que nos traumatismes peuvent provenir des paroles qui nous ont été dites lorsque nous étions jeunes ?

Quand j'étais enfant, on me disait que j'étais dyslexique, différente des autres, et donc que j'aurais toujours des difficultés d'apprentissage. Vous a-t-on dit ou avez-vous entendu dire que vous étiez bon à rien ?

Les mots ont le pouvoir de traumatiser quelqu'un pour le reste de sa vie, ou au contraire, les mots qui n'ont jamais été dits peuvent nous manquer dans notre vie.

Que signifie donner sa parole ? Autrefois, une simple parole suffisait à sceller un lien pour le reste de notre vie. Aujourd'hui, nous avons besoin d'avocats, de contrats, de signatures, car nous pensons que notre parole n'a pas autant de poids.

Pourtant, nous devrions y réfléchir. Lorsque nous réalisons que nos pensées créent la forme, créent notre santé, notre monde, nous devrions prendre conscience du pouvoir de chaque mot dans nos relations.

Quels sont les mots qui peuplent votre esprit et votre cœur ? Ceux qui suivent leur propre chemin et vous parlent tout au long de la journée ? Quels mots ont le pouvoir de façonner votre réalité alors qu'ils ne devraient pas ?

Des mots comme :
"Je ne suis pas doué.e pour ça, je vais échouer, je ne peux pas essayer..." Ils n'ont aucune validité, ils vous enferment et vous empêchent de devenir qui vous devriez être.

Plus une personne se sent impuissante, plus elle réduit son monde à un simple mot : le mot "NON".

Comment ça fonctionne ?
Plus une personne se sent impuissante à l'extérieur, plus elle se réfère au seul pouvoir qu'elle pense avoir : celui de dire "NON".

Est-ce que tu veux faire ça ? "NON". Tu veux essayer cela ? "NON". Tu veux aller là-bas ? "NON".
C'est le sentiment de pouvoir contrôler ses options. Le pouvoir d'arrêter leur monde.

Elles devraient utiliser le pouvoir du mot qui est capable de changer leur monde, et c'est le mot "OUI".

Tu veux aller ici ? "OUI", essayons ça. Tu veux essayer cela ? "Oui, essayons !". Est-ce que ça te semble une bonne idée ? "Oui, absolument, ça a l'air génial !"
Voilà ce qui est puissant. Mais quand vous vous sentez impuissant, ces personnes se tournent vers le plus petit mot qui empêche les choses de couler dans leur vie.

Quels sont les mots à ne plus utiliser ?

Les mots à bannir :
"Mériter"
Que pensez-vous mériter ? D'où vient l'idée que l'on doit mériter ?
Parce que vous avez souffert, beaucoup travaillé ? Ce seul mot vous encourage et vous donne la permission de boire un verre de plus, de trop manger, de dépenser...
"Mériter" attire des ennuis, il est à retirer de votre vocabulaire. Essayez pendant une semaine et voyez ce qu'il se passe.

"Blâmer" est un autre mot à bannir. C'est un mot punitif qui permet de s'éloigner de sa propre responsabilité.

"Dû"
Du verbe "devoir", rien ne vous est dû, personne n'est né avec quelque chose qui lui est dû.
Thérèse d'Avila disait : "Rien ne vous est dû, toutes les choses de merveilleux qui vous arrivent, ne viennent pas de vous, elles ne vous sont pas dues, elles vous sont offertes et cela s'appelle une bénédiction !"

Pensez à quelqu'un qui vous aime réellement. Un jour où il ne vous regarde pas, observez-le et imaginez que c'est ce qu'il pense. Il pense que sa vie est bien plus belle parce que vous en faites partie, parce que vous êtes là, et que s'il vous arrivait quelque chose, il en serait profondément attristé et que son monde changerait parce que vous n'en feriez plus partie.

Ce genre d'amour ne vous est pas dû, mais néanmoins cela vous arrive. D'une manière ou d'une autre, vous avez trouvé quelqu'un qui vous aime à ce point et qui se dit : mon monde serait tellement vide sans toi ! Vous n'avez pas ce genre de pouvoir pour que cela se produise, mais c'est arrivé ! Rien ne vous est dû, pensez que vous êtes béni.e.

"Juger"

Voilà un autre mot à bannir. Ne jugez ni les autres, ni vous-même. Comment pouvez-vous savoir si ce qui vous arrive est une catastrophe ou une opportunité ?

Si le mot "juger" sert uniquement à déterminer ce qui est douloureux ou ce qui est plaisant, nous sommes sur la mauvaise voie. Nous devrions utiliser plutôt le mot "sagesse". La sagesse pousse à prendre du recul, à ne pas s'attacher à ce qu'il se passe et à faire attention à être centré. Et parfois, cela demande du courage.

Le courage est un mot à utiliser. Plus nous sommes conscients, plus nous nous rendons compte qu'il faut faire attention aux mots que nous employons, et cela demande du courage. Car être conscient, agir en conscience (avec le savoir étymologiquement) nous fait peur. Nous réalisons qu'il faut redéfinir notre responsabilité vis-à-vis de l'humanité. Nous devons vraiment comprendre que nous ne sommes pas des créatures isolées et que nous avons des responsabilités envers le reste du monde. Ce qui se passe chez une personne, se passe pour les autres.

Les mots qui donnent du pouvoir : humilité, miséricorde, compassion, détachement.

Je vais vous donner un exercice pour comprendre tout ceci :

Pouvez-vous me raconter votre vie ? Dites-moi tout sur vous en utilisant des mots que vous n'avez jamais utilisés, et vous ne pouvez pas utiliser de mots négatifs.

———————————————————
Comment allez-vous maintenant utiliser votre pouvoir ?
Quels mots allez-vous utiliser ? mais aussi sur quels tons allez-vous vous exprimer cela a aussi son importance.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Celine (mardi, 14 mai 2024 08:45)

    Très beau texte et belle réflexion pour moi , le oui le plus magnifique c’est celui de Marie. C’est le oui de l’amour et de la foi. Merci pour ce partage très juste. Amitiés